Ciné-Séries,  Série

Avis critique – 13 reasons why, saison 3

Comme je vous le disais dans mon dernier article sur mes séries en cours, j’avais trop de choses à dire sur 13 reasons why pour ne pas lui consacrer un article entier.


En amour des deux premières saisons

J’avais adoré les deux premières saisons que je trouvais vraiment très pertinentes dans leur façon d’aborder le mal-être et certaines problématiques que l’on pouvait rencontrer à l’adolescence.

La première saison m’avais mise en face de ma propre adolescence et des émotions et ressentis que j’avais pu avoir. Elle m’avait beaucoup remuée mais dans le bon sens du terme. Je pense encore que la période du lycée aurait été plus facile à gérer pour moi si la série existait à cette époque.

La seconde saison a continué sur cette lancée, de manière différente. Après le désespoir dans lequel nous plongeait la saison 1, la suivante, d’une certaine manière, apportait une dose d’espoir. 

J’étais donc plutôt confiante pour la suite de la série et j’avais hâte de voir quelle serait la suite des aventures de la petite bande, notamment par rapport à Tyler.

Pour plusieurs raison pourtant, la suite me laisse perplexe.


Personne n’est tout moche ou tout beau

C’est un pari risqué que de vouloir montrer le coté humain de Bryce (le violeur de Jessica et Hannah) mais je trouve ça assez honorable de la part des créateurs de la série. Je suis la première à dire que le monde n’est pas, et ne sera jamais, tout blanc ou tout noir, et que les pire monstres sont des humains avant tout. Je suis une éternelle bisounours et cette troisième saison m’a amenée à avoir autant de pitié pour Bryce que j’avais de haine à son égard dans les saisons précédentes. Je suis complètement tombée dans le panneau du personnage qui est parti en cacahuètes du fait du contexte familial et social dans lequel il a grandi.

Mais d’un autre côté, je comprends totalement les personnes qui sont indignées d’un tel traitement pour ce personnage. La série ne fait vraiment pas les choses à moitié. Les deux premières saisons présentent Bryce comme un parfait connard arrogant (désolée mais là, impossible de faire dans la dentelle) alors que la saison 3 le présente en petit agneau délaissé, isolé et si triste. Passer deux saisons avec un horrible monstre sans scrupule pour le découvrir ensuite en petit bonhomme fragile c’est le genre de choses difficile à avaler, encore plus lorsqu’on est touché de près par les thématiques de la série. J’ai discuté avec plusieurs personne, touchées de près ou de loin par les problématiques abordées par la série. Et pour elles, ce changement de point de vu est difficilement compréhensible. 

Le pari était osé et peut se justifier mais malheureusement il n’a pas été traité de façon optimale est le rendu manque de crédibilité à mes yeux.


Un fin de saison que je ne comprends pas…

Au-delà de ça, ce qui m’a le plus indignée, c’est la révélation finale.

Le personnage central de cette saison, Ani, passe une saison à essayer de persuader Clay et les autres que Bryce pouvait changer, qu’il n’était pas que cet homme violent et violeur.

Et bim dernier épisode, on découvre l’identité du meurtrier de Bryce (qui, bien sûr, fait partie du groupe d’amis que l’on suit depuis le début) et là, la mademoiselle échafaude tout un plan pour protéger le meurtrier en question sans aucun problème ET en accusant A TORT quelqu’un d’autre. Alors certes le quelqu’un d’autre en question est mort est a fait pas mal de conneries aussi (dont un viol, olalala décidément…) mais quand même. En un épisode, ils parviennent à casser toute la nuance qu’ils essayaient d’apporter à la problématique des agresseurs face aux victimes. Une des explications possibles pour ce changement de perspective peut être que la voix off nous balade depuis le début de la saison et qu’au final, Ani n’a pas tant pitié de Bryce qu’on peut le penser. Mais je reste assez sceptique sur ce dénouement.

D’autre part, je suis assez choquée du message renvoyée par cette saison aux spectateurs (en particulier aux adolescents). Celui des saisons précédentes était fort : si vous avez des gros problèmes, si vous êtes agressés, harcelés ou autre, parlez-en pour pouvoir être aidé. Je trouvais que les deux premières saisons pouvaient aider les gens à parler et à ne pas rester dans leur mal-être. Et là, qu’est-ce qu’on nous dit ? Que la seconde chance c’est de la merde, que vous avez le droit de tuer quelqu’un sous prétexte qu’il a fait beaucoup de mal à beaucoup de gens, que vous pouvez faire justice vous-même et que vous vous en sortirez indemne. Et clairement, j’ai énormément de mal avec ce genre de message. Je ne suis pas une adepte de la violence. La loi du talion est pour moi quelque chose d’impensable si l’on désire une société bienveillante et respectueuse de tous. Alors franchement cette fin m’a indignée. D’autant plus que chaque épisode (ou saison, je ne sais plus trop) débute par un plan des acteurs principaux invitant les personnes en détresse ou témoins de détresse/harcèlement/etc à en parler pour se faire aider. Pour peu que certains aient du mal à faire la différence entre le personnage et l’acteur (ce qui arrive plus souvent qu’on ne le croit), difficile d’écouter ses sages paroles en provenance de  » meurtriers « .   Bien sûr, il ne s’agit que de mon opinion personnelle, peut-être que mon interprétation n’est pas la bonne ou que je vais un peu loin mais c’est le ressenti que j’ai eu en voyant la fin et ça ne m’a pas trop plu.

Heureusement, la fin de cette saison 3 laisse tout de même penser que la petite bande de joyeux lurons ne s’en sortira pas avec cette pirouette et qu’ils devront sans doute répondre de leurs actes. C’est en tout cas ce que j’espère.


Et vous, si vous avez vu cette troisième saison, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires 😉


PS : Cet article a été rédigé avec Docteur Renaud, Mister Renard en fond sonore. Un renvoie vers cette chanson est d’ailleurs caché dans ces lignes, saurez-vous le trouver ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  • Marilou Dib-Rosellini

    Tout d’accord avec toi sauf sur la fin. Alors oui pas de justice sois même, pas de trahisons etc… En revanche que Bryce meurt ne me dérange pas, humain ou pas lorsque tu cause autant de souffrances je pense que tu dois payer, que se soit par mort ou par prison à perpétuité. Je ne crois pas que lorsque tu fais « autant » (car Bryce parle de 8 violes) tu dois mériter une seconde chance. Déjà 1 c’est beaucoup.. alors 8… Si on te viole toi ou ton enfant (ps : au début je m’attendais à ce que la mère d’Hanna soit la tueuse)… Je pense que tu ne souhaite pas la rédemption, en aucun cas. Enfin ce n’est que mon avis. Je trouve sa juste qu’il soit mort (bon la prison m’aurait convenue aussi hein ), mais complètement anormal ce que fait Ani, tout comme toi je pense qu’accuser la mauvaise personne n’est pas la bonne chose à faire. Sa me gêne pas qu’il soit tué, mais sa me gène que le véritable meurtrier ne paie pas. C’est à la justice, aux lois d’en décider, peine de mort ou pas. Mais, pas à la victime ou amis de la victime… car au final sa fait de la personne, elle même un meurtrier et elle ne vaut donc pas mieux que son agresseur… Enfin c’est mon avis =)

    • La Nin'

      Je sais que nos avis sont différents là-dessus. Je comprend la haine que tu dois ressentir quand on te fait ça ou qu’on le fait à ton enfant (je comprend cette haine mais je ne peux pas l’imaginer bien sûr car je ne l’ai jamais vécu). Mais je ne peux pas souhaiter la mort d’une personne et je ne peux pas aller contre une seconde chance. Quelqu’un qui viole 8 fois, c’est une personne malade. On peut l’aider, on peut l’accompagner au mieux, le guérir. Le tuer pour moi c’est impossible, ça équivaut à la mort de l’humanité à mes yeux. Mais après bien sûr chacun à son avis sur la question. C’est très délicat comme sujet. Après Ani, berk elle m’a soûlée!

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :