Ciné-Séries,  Film

Avis critique – De chaque instant, documentaire de Nicolas Philibert

Avant-Propos :

De chaque instant est un documentaire de Nicolas Philibert qui présente, de façon assez succincte, les études d’infirmier.

Encore une fois, j’y suis allée en touriste, c’est-à-dire sans connaître de près ou de loin le réalisateur et ses travaux précédents. Je suis donc ici pour vous présenter une réaction à chaud sur ce documentaire que j’ai trouvé très pertinent.

Le documentaire dure une heure et quarante-cinq minutes et nous présente donc des moments de la vie étudiante en IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers). Et j’ai passé un très bon moment.

 

Un instant d’humanité et de simplicité à l’état pur…

On y retrouve, selon moi, l’importance de l’humain dans le métier d’infirmier. J’ai l’impression que, peut-être sans le vouloir, le réalisateur nous rappelle à quel point le monde médical et un monde d’humains. D’être humains. Les patients comme les soignants sont des individus à part entière, des être humains avec des sentiments et des émotions. Et le monde médical, peut-être plus que tous les autres, traite de l’humain. Parce qu’il s’agit de santé, il s’agit aussi d’appréhension, de danger, de peur, d’émotions. Et j’ai eu l’impression, lorsque le générique est apparu que le message était clair : le médical, c’est de l’humain, ça ne peut-être que ça, rien d’autres et ceux qui veulent transformer son fonctionnement pour le baser sur un système d’entreprise sont des abrutis. Désolée pour le vocabulaire.

Ce que je veux dire sans parvenir à l’expliquer mieux, c’est que ce documentaire nous rappelle à quel point on a besoin des soignants (tous domaines et niveaux confondus) et à quel point le milieu médical est, et doit rester un milieu humain. Si l’on supprime le côté humain du milieu et bien…et bien on ne peut pas justement parce que sinon, ça va vraiment très mal finir pour nous. Je l’admet, c’est une analyse très simpliste mais c’est vraiment le ressenti que j’ai eu en ressortant de la salle. Comme si le réalisateur nous disait directement : « Arrêter de vouloir complexifier les choses alors qu’elles sont très simples. Le milieu médical est entièrement basé sur l’humain et ne peut fonctionner autrement. »

Il est évident qu’il s’agit là de ma propre interprétation, de mon propre ressenti.

 

Le petit plus de la projection à laquelle j’ai assisté…

J’ai eu la chance de voir ce film dans une salle composée principalement de personnes issues du milieu médical (un chirurgien, des infirmières, des cadres infirmiers et beaucoup d’étudiants infirmiers). À la fin, ceux qui l’ont souhaité ont pris la parole pour donner leur ressenti sur ce documentaire par rapport à leur réalité à eux.

Et ils ont tous mis en relief le contraste qu’il pouvait y avoir avec leurs propres études et formations. Certains ont affirmé qu’ils se retrouvaient un peu dans les étudiants présentés et qu’il était intéressant de voir le côté humain, justement, de ces études. Mais certains autres ont déploré le côté trop « bisounours » du documentaire qui n’abordait pas par exemple les difficultés matérielles auxquelles les infirmiers doivent faire face aujourd’hui (manque de moyens et de personnels notamment) ou bien à la quantité importante de travail et de connaissances qui sont nécessaires pour le bon exercice de ce métier.

Un chirurgien présent dans la salle a quand même rappelé que ce documentaire était destiné, non pas aux infirmiers eux-mêmes, mais plutôt au grand public. Il a ainsi dit que selon lui, le travail de Nicolas Philibert pouvait apporter un regain d’intérêt pour ce métier et ce milieu souvent ignoré.

 

En bref…foncez voir De chaque instant !

Je concluerai en disant que la projection de ce documentaire et le petit débat qui a suivi a été une très bonne expérience. Je suis plutôt du genre à rechigner quand il faut aller voir des documentaires mais il était important que je vois celui-là et je n’ai pas été déçue. Au final, il s’agit d’une bonne leçon d’humanité. Personnellement, en sortant de la salle, j’ai eu une pensée pour tous les personnels du milieu médical que je trouve très courageux de persister dans ce milieu professionnel qui est très dur à tous points de vue.

Si ce n’est pas déjà fait, je vous recommande donc d’aller voir ce documentaire très doux agréable, qui nous envoie des ondes d’humanité sans tomber dans le dramatique ou le pessimisme que l’on retrouve souvent dans les films et documentaires portant sur ce sujet.

Pour ceux qui le souhaitent, cliquez ici pour la bande-annonce !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :