Ciné-Séries,  Série

Avis critique – You

Coucou les petits chats ! Déjà la moitié de la semaine de passée, courage, bientôt le week-end sera là ! Et en attendant ce repos bien mérité, laissez-vous distraire par ce nouvel article.

Il y a quelques temps, j’avais écrit un article sur la première saison de You, un thriller assez dérangeant. 

La seconde saison est sortie il y a quelques semaines, je l’ai terminée il y a quelques jours et je vous partage donc mon avis sur la suite des aventures de Joe.


Un début de saison qui laisse perplexe

La saison commence à peu près normalement. On retrouve Joe à Los Angeles où il se fait appeler Will. On comprend qu’il fuit son passé, en particulier Candace, son ex-copine qu’il avait tenté d’assassiner et qui est bien déterminée à le faire payer. Il tombe amoureux de Love [LOL le jeux de mots de fou les gars ! Bref] et essaye par tous les moyens d’être (ou du moins de devenir) un homme bien. On suit donc sa nouvelle vie à LA, ses nouvelles amitiés, sa relation qui se construit. Et on reste perplexe, en tout cas, moi je l’étais. Je n’arrivais pas à comprendre où voulez nous mener les scénaristes. Ok Joe a changé, il essaye de faire ce qui est bien. 

Mais bien sûr, si vous connaissez la série, vous savez que tout ça ne va pas durer. Joe est rapidement rattrapé par sa véritable nature et les évènement foireux vont s’enchaîner rapidement, le mettant toujours plus dans la merde. 


L’espoir d’une rédemption ?

Malgré cela, on sent que Joe essaye de faire mieux. Qu’il essaye de faire différemment. Qu’il change et évolue au fur et à mesure que nous en apprenons plus sur son enfance. Love semble réellement être la femme de sa vie. Leur amour semble plus fort et sincère que celui qu’il partageait avec Beck. 

Et je n’ai pas pu m’empêcher d’y croire. 

Sauf que non. You est un thriller, dérangeant depuis sa première saison, et ça continue. Au fur et à mesure des révélations, on prend conscience de l’état psychologique déplorable de Joe. On s’aperçoit avec horreur que Love n’est pas si innocente que ça. On se rend compte que les créateurs de cette série sont de sacrés génies.

Jusqu’à la dernière seconde du dernier épisode, j’étais perplexe et perdue. Je n’étais pas sûre de comprendre qui était vraiment Joe, Love et tous ces personnages. Je me perdais à essayer de déterminer si Joe pouvait réellement avoir changé.

Jusqu’à la dernière seconde du dernier épisode donc, qui fut l’éclair de génie. Bon dieu, cette série a encore de beaux jours devant elle ! Je ne vous spoile rien car vraiment, ce serait dommage. Je maintiens que You est une série qui doit être découverte du début à la fin. 


Le piège des personnages encore…

Tout comme pour la saison 1, on ne peut s’empêcher de s’attacher à Joe, d’essayer de lui trouver des circonstances atténuantes, de se persuader qu’il est possible qu’il ait vraiment changé. C’est en voulant défendre les femmes qu’il va encore commettre l’irréparable. C’est en essayant de se racheter pour mener une vie paisible avec Love qu’il va s’enfoncer encore plus dans le macabre. Et malgré toutes les horreurs qu’il commet, une part de moi n’a pas pu s’empêcher de vouloir le voir arriver à ses fins.  

Alors que zut à la fin, je suis féministe et profondément humaniste. Je suis pour la bienveillance en laquelle je crois dur comme fer et je rejette toute forme de violence. Et pourtant, au fond de moi, une petite voix n’arrêtait pas de dire  » Oh zut, il va pas réussir à s’en tirer. Il va peut-être finir en prison. Il va être démasqué.  » 

Bref, tout comme pour la saison 1, on se retrouve confronté à ses propres convictions, sa propre représentation de ce qui peut-être acceptable ou non au nom de l’amour. 

Cette saison 2 confirme donc mon amour pour cette série, pour l’histoire et les aventures de Joe. Les dernières secondes du dernier épisode nous rappellent une vérité essentielle : Joe est un individu malade, instable psychologiquement, qui ne peut pas changer. Nous faire oublier ceci est le but ultime de chaque saison et pour l’instant, c’est une belle réussite. 

J’ai donc hâte de découvrir la suite !

Dites-moi dans les commentaires si vous connaissez la série et ce que vous en avez pensé, je suis curieuse de savoir.


Je vous fait des bisous les petits chats, on se retrouve dimanche pour un nouvel article, on parlera bande-dessinée 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :