Justin le Lapin
Actualités,  Mon jardin (pas si) secret...

Comment garder sa créativité intacte en période de confinement ?

Coucou les petits chats ! Nous voilà à la fin de la quatrième semaine de confinement. Et aujourd’hui, on va parler de créativité en période de crise.

Si comme moi, vous avez l’âme créative, vous savez qu’il n’est pas toujours facile de trouver l’inspiration au quotidien.

Dans le contexte actuel, ça devient carrément un parcours du combattant. Laisser place à son imagination, inventer et créer quand on est enfermé dans le même espace un long moment, c’est pire que nager nu et ensanglanté dans un nid de piranhas. 

Heureusement pour nous, l’être humain est naturellement adaptable. Et normalement, vous comme moi sommes des humains. Avec un peu de détermination et de persévérance, nous pouvons donc sortir de cette situation plus créatifs que jamais. Il suffit juste de se discipliner un peu. Voici donc les quelques règles que j’applique pour continuer à booster ma créativité.


Repenser ses habitudes

Vous le savez sans doute, mes trucs à moi c’est l’écriture et la photographie.

Habituellement, je me consacre à l’écriture d’articles pour le blog. Compte tenu de mon rythme de vie j’ai toujours plusieurs idées d’articles en attente. Mais depuis le début du confinement, ma liste de sujets d’articles diminue à vue d’œil. Et pour cause, je ne vais plus au cinéma, je ne visionne pas tant de séries que ça et mes lectures sont au point mort. Il est donc impératif que je trouve de nouvelles sources d’idées pour mes articles, sinon, je ferai face au syndrome de la page blanche bien trop vite à mon goût.

Niveau photographique, mon truc à moi c’est les portraits de belles personnes dans de jolis décors et d’enfants immergés dans leur monde imaginaire. Autrement dit, c’est pas en étant confinée dans un 50m2 que je peux continuer à produire ce genre de photographies.  Là aussi, il me faut me ré-inventer un peu si je veux continuer à pratiquer ma passion.

Pour rester créative sur ces deux tableaux, pas le choix, je dois trouver de nouvelles façons de faire. 


Puiser son inspiration dans son quotidien

J’admets volontiers que dit comme ça, on pourrait croire que je me paye votre tête.  Parce que c’est un peu LE conseil de base qu’on donne en art, toutes disciplines confondues. Ceci dit, c’est justement ce caractère universel qui fait sa légitimité aujourd’hui. 

Plus que jamais, il faut s’inspirer de son quotidien pour rester créatif. Observer son logement d’un autre œil. Tenter des choses. Expérimenter. Témoigner de sa réalité dans cette crise qui est loin d’être anodine. Peut-être même faire du lien avec sa vie professionnelle. Essayer de trouver des outils différents de ceux qu’on a l’habitude d’utiliser. Créer des choses nouvelles pour améliorer son mode de vie, etc. 

Outre mes articles « séries » , c’est comme ça que j’ai pu continuer à écrire mes articles du dimanche : en parlant de ma réalité proche, c’est-à-dire le confinement. 
Et je continue aujourd’hui en montant d’un cran puisque j’essaye de créer des petites histoires autour du contexte actuel. Ça ne casse pas trois pattes à un canard mais ça me permet de mobiliser mon imagination.

Pareil pour la photographie, j’utilise les objets que j’ai dans mon appartement pour essayer de créer un nouvel univers. En ce moment, je me sers beaucoup de Justin le Lapin, la mascotte de la crèche. [D’où le choix de cette photographie pour illustrer cet article].

Je ne suis pas forcément satisfaite de tout mais au moins, je continue de pratiquer et j’évite de perdre la main.


Exercer sa créativité un peu tous les jours

Etant donné que j’ai terminé tous mes projets en cours pour moi (portfolio) et pour la crèche (tri et retouches de photographies), mon planning me permet désormais de me consacrer entièrement à mes deux passions. 

Pour l’écriture, certains jours sont consacrés au blog et d’autres à l’écriture plus créative (textes, nouvelles, romans, etc).

Pour la photographie, même principe. Je consacre quatre après-midis par semaine à la photographie. 

Excepté le week-end où je fais une vraie pause détente et cocooning, j’écris et je photographie tous les jours. Ces petits exercices quotidiens me forcent à puiser dans ma créativité et mon imagination pour renouveler mes idées. Parfois, je vais écrire trois lignes et faire deux photos. Parfois je vais pondre dix pages et avoir cinquante photos à retoucher. Ça va dépendre des jours et de mon inspiration. Mais au moins, j’ai la satisfaction d’essayer un peu tous les jours et ainsi de déterminer ce qui fonctionne ou non et comment je peux l’améliorer. 


Ne pas hésiter à apprendre/approfondir certaines techniques

La maîtrise que j’ai de mon matériel photographique n’est pas encore optimale. Je sais que j’ai encore des méthodes et techniques à perfectionner. D’habitude, je mets un peu de côté cette problématique pour aller droit à l’essentiel et ne pas perdre de temps dans mon emploi du temps parfois bien chargé. 

Mais avec ce confinement, je n’ai aucune excuse. Du temps j’en ai. Avec quatre après-midis consacrés à la photographie chaque semaine, je ne peux pas dire que j’ai pas le temps de regarder des tutoriels ou lire des articles techniques. 

Travailler sa créativité, c’est aussi apprendre de nouvelles choses. Le bricolage, le dessin, la couture, la poterie… Que sais-je ? L’Internet mondial regorge de sites, de photos, d’articles, de vidéos qui proposent des conseils, des leçons, des tutoriels pour apprendre dans une grande variété de domaine. C’est l’occasion de se lancer et d’essayer de nouvelles disciplines !


Arrêter de se mettre la pression

Et oui. Parce que si votre créativité est en berne et que vraiment, aucun des conseils ci-dessus vous inspirent, bah c’est pas grave !

La situation actuelle est très particulière. Si vous n’avez absolument pas envie (ou pas le goût) d’être créatif ou productif, vous en avez entièrement le droit. Et c’est parfaitement légitime. 
Peut-être que je parais motivée et déterminée et que ma créativité paraît inépuisable mais ce n’est pas le cas tous les jours. Certains matins, je me lève le moral en berne avec une seule envie : me recoucher aussitôt pour fuir la réalité et ne pas me poser de question quant à l’avenir.

La situation que nous traversons est inédite. Personne ne peut prédire exactement la suite des événements. Beaucoup s’accordent à dire que le confinement est compliqué à gérer psychologiquement, que se sentir déprimé est parfaitement normal dans un tel contexte. 

Alors on respire, on souffle et on déculpabilise ! Parce que ce confinement ça peut aussi être le bon moyen de profiter de ses proches s’ils sont avec nous ou bien de se recentrer sur soi. On ne prend jamais assez le temps pour l’introspection, pourquoi ne pas en profiter maintenant ?

Et si même ça, vous n’avez pas le goût de le faire, c’est votre droit. 

Passer ses journées à lire, regarder des séries/films et juste ne rien faire, ça fait du bien aussi parfois. 

Alors on arrête de se mettre la pression pour faire de ce confinement quelque chose de forcément utile. Parce qu’il n’y a aucune obligation à être productif, efficace ou créatif maintenant.


[A noter que ce conseil est généralisable au sport, à l’alimentation, au rangement, bref à toutes les « bonnes » résolutions que l’on peut vous inciter à prendre. La situation actuelle est déjà difficile à vivre et supporter psychologiquement. Pas la peine d’en rajouter en vous forçant à tenter de changer vos habitudes si vous n’en avez pas vraiment envie. Apprenez à vous écouter. Si vous voulez profiter du confinement pour faire du sport, cuisiner plus et faire le tri dans votre appartement, alors foncez. Mais si vous pensez que vous devriez le faire parce que je ne sais quel magazine ou publicité culpabilisante vous dit le faire, ce n’est pas la peine d’essayer. Vous serez dégoutté avant même d’avoir commencé.]

L’essentiel, c’est de prendre soin de soi au maximum, de prendre soin de ses proches au maximum, de penser un minimum à ceux qui n’ont pas la chance d’être en sécurité chez eux et d’attendre, avec espoir s’il vous plaît, la suite. 


C’est tout pour moi les petits chats. Comme d’habitude, je vous envoie plein de bonnes ondes et de bisous. Prenez soin de vous et on se retrouve mercredi pour un nouvel article. [Dont je n’ai pas encore le sujet à l’heure actuelle, je vous ai dit ma liste d’idées est arrivée à sa fin, je suis dans la galère. N’hésitez pas à me donner des idées en commentaires d’ailleurs.]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :