Chat confiné
Actualités,  Mon jardin (pas si) secret...

Confiné et déprimé, ça n’arrive pas qu’aux autres…

Coucou les petits chats ! J’espère que vous allez bien ! Moi bof, c’est un peu la déprime et il s’en est fallu de peu pour qu’il n’y ait pas d’article aujourd’hui.

Si vous avez bonne mémoire, la semaine dernière, je vous expliquais comment booster sa créativité en période de confinement. Je terminais l’article en rappelant qu’il était également essentiel de se pas se mettre la pression outre mesure et que se sentir un peu déprimé était tout à fait normal compte tenu de la situation.


La déprime et la culpabilité

Et bah voilà, je suis en plein dedans. Après plusieurs semaines à écrire des articles à la pelle, inventer des nouvelles astuces de photographie et réaliser plein de recettes gourmandes, ça y est, j’ai le moral en berne. Ce matin, je me suis levée avec aucun programme en tête et juste l’envie de ne rien faire du tout. Et ça a continué de plus belle toute la journée.

Et bien sûr, comme je n’applique aucun des conseils que j’écris sur ce blog, qu’est-ce que j’ai fait de tout ça ? J’ai culpabilisé pardi !

Je me suis sentie coupable de n’avoir envie de rien, de rester sur mon canapé à lire des trucs nuls et d’avoir envie de pleurer toutes les cinq minutes.

Ce n’est qu’en milieu d’après-midi que j’ai essayé de changer un peu de disque et de tenter de sortir de cet état un peu nul.


Des pistes pour sortir de sa déprime ?

J’ai cédé à une bonne dizaine de fous rires nerveux avec mon chéri. Pendant environ trente minutes on n’a pas arrêté de rigoler, sans aucune raison valable, excepté le fait que nos nerfs sont mis à rude épreuve ces derniers temps.

Ensuite, je me suis secouée un peu, j’ai pris mon appareil photo et j’ai rejoins mon chat sur mon lit pour faire quelques photographies sympathiques (dont l’une d’elles me sert à illustrer cet article).

Enfin, j’ai fait un fondant au chocolat pour le goûter.

Mine de rien, ça m’a un peu changé les idées. Bon, mon fondant a un peu cramé sur les bords ce qui m’a bien énervée mais j’ai réussi à faire en sorte que cette journée ne soit pas totalement perdue.


On fera mieux la prochaine fois

Alors voila aujourd’hui y a failli ne pas avoir d’article.

Parce que j’ai le moral dans les chaussettes (même pas dépareillées, elles sont noires!), que j’ai envie de rien et que dans ces conditions, je ne voyais pas comment vous écrire quoi que ce soit de positif.

Et puis je me suis dit que zut, qu’on avait tous le droit d’avoir des coups de mou et que c’était pas en les cachant aux autres que ça irait mieux, parce qu’on a tous besoin d’empathie en ce moment.

Alors je vous ai écrit ces quelques lignes. C’est pas léger et positif à souhait. C’est pas drôle ou inspirant. C’est juste sincère, parce que je suis une adepte du mouvement #onveutduvrai, qui incite à partager sur les réseaux sociaux, autre chose que des morceaux de vie idéalisés. Aujourd’hui je vous partage un morceau dénué d’artifice, parce que parfois, ça va pas et ça sert à rien de le cacher et de faire semblant.


Si vous aussi vous traversez des moments de bad comme ça, sachez que je vous envoie toute ma sympathie et mon soutien ! C’est jamais facile de trouver le positif dans ces moments-là mais il faut essayer de se rappeler que souvent, ce n’est qu’une phase et ça finit par passer.

Pour ceux qui sont à bloc depuis le début, je vous en supplie donnez-moi votre recette j’en ai bien besoin !


Pleins de bisous à vous les petits chats, on se retrouve mercredi pour un nouvel article dont je n’ai aucune idée du sujet mais j’y crois, j’arriverai à trouver un sujet original.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :