Les Odes,  Mon jardin (pas si) secret...

Ode aux bons amis

Coucou les petits chats. Aujourd’hui, nous sommes le 30 Juillet et c’est la journée internationale de l’amitié. Comme c’est l’un des éléments essentiels au bonheur selon moi, je ne pouvais laisser passer cette journée sans rédiger un petit article.

Après quelques années d’expériences et plusieurs expériences désastreuses dans le domaine, je suis désormais très exigeante en matière d’amitié. Ma confiance, je ne l’accorde pas comme ça, il faut la gagner. Et si par malheur elle est perdue, c’est fichu.

Je ne fais donc pas partie des grands sociables avec un nombre d’amis incalculable. Je suis plutôt de celles qui ont peu d’amis mais quels amis ! Pas des camarades, ou des copains, ou des potes, non, de vrais amis. Du genre amis pour la vie.

Et comme je les aime fort d’amour (même si je leur dis pas parce qu’après ils vont prendre la grosse tête), je leur dédie ces quelques mots.


La bande de copains post-lycée

Rencontrés au fur et à mesure des années post-bacs, ceux sont les amis avec qui l’on se voit finir sa vie. Personnellement je l’espère en tout cas. Dans ma petite bande à moi, on est 7. Trois femmes, quatre hommes. Tous d’origine et horizons différents. Nos modes de vie, nos convictions et nos opinions diffèrent. Mais on se retrouve régulièrement. Que ce soit pour une partie de jeu de rôle, une soirée jeux de société ou une après-midi piscine, on a toujours du temps pour se réunir et déconner tous ensemble. Et à chaque fois, quand on se quitte, je suis reboostée, remontée à bloc et prête à devenir maître du monde [ou presque].

Alors certes, parfois on se cherche, on s’embrouille, on se blesse. Mais on s’entend tellement bien et on a tellement de respect et d’affection les uns pour les autres qu’on prend du recul, on accepte et ça va mieux. La maturité quoi. [Oh le coup de vieux d’un coup aha].

Quand j’ai un coup de mou, une question, un doute ou au contraire une bonne nouvelle, une joie à partager, c’est vers eux que je me tourne. Car je sais que leurs paroles, leurs conseils et parfois leurs moqueries débiles me font du bien. Je sais que je peux compter sur eux comme eux peuvent compter sur moi. Je les aime fort quoi.


L’amie modèle

Quand je dis  » modèle « , c’est dans le sens modèle photo. Elle est la première à poser pour moi (après mon chat et mon chéri). C’est même elle qui m’avait poussé à faire notre premier shooting ensemble quand je me sentais pas assez légitime pour ça. C’est elle que vous verrez la plupart du temps sur mes photo. Tout simplement parce qu’elle toujours partante pour un nouveau shooting et que j’aime beaucoup la photographier. Elle a un charme fou qui correspond parfaitement avec ce que j’ai envie de montrer. C’est une femme d’une grande beauté mais c’est aussi et surtout une femme très inspirante. Elle est toujours de bonne humeur, toujours motivée et toujours optimiste. On s’est connue au lycée et on s’est rapprochées pendants nos années à la fac et je suis très fière de pouvoir la compter parmi mes amis.


Le petit dernier (de l’article) qui fut le 1er

Alors lui punaise… On se connaît depuis la maternelle. Quand on s’est rencontrés pour la première fois, on avait des grosses joues, des grosses lunettes et un sourire à trous parce que nos dents avaient pas encore repoussées. Au lycée et collège on a expérimenté de nouveaux groupes d’amis tout en ayant des nouvelles de l’autre et puis on s’est vraiment retrouvés à la fin du lycée. On n’est pas tout à fait du même monde, on ne partage pas les mêmes centres d’intérêt (lui c’est plus les enjeux politiques, économiques et sociaux de ce monde quand moi je mate des séries et fais des photos) mais c’est justement ce qui fait l’intérêt de notre relation. Parce qu’il me force à lire des articles sur des sujets qui m’intéressent moyen, ils m’incitent à me renseigner sur des questions où je ne comprends pas grande chose, il m’entraîne dans des débats où je me sens souvent assez stupide et ignorante.

Au final, ça me permet de garder une certaine curiosité d’esprit et ne pas être focalisée entièrement sur mon point de vue. Souvent on n’est pas d’accord. Souvent il me provoque et fait exprès de défendre des opinions qui m’horripilent mais au moins, je ne m’enracine pas dans une vérité absolue. Bon quand j’ai la flemme, que je suis fatiguée ou de mauvais poil, j’écoute d’une oreille et je l’envoie balader. Mais dans mes meilleurs jours, je me renseigne, j’apprends des trucs et comme ça j’évite de me désintéresser de la société et du monde dans lequel je vis et ça c’est cool.


Bonus de dernière minute, l’amie fusionnelle de lycée, perdue et peu à peu retrouvée

Nous nous sommes connues au lycée. Notre amitié fait partie de celles qui prennent aux tripes, qui renverser toutes les idées préconçues sur sa propre identité et ses valeurs. C’est le genre d’amitié qui fait rire et pleurer. Qui écorche à vif et dont on en ressort jamais indemne. Nous étions fusionnelles, un peu trop, et nous avons toutes deux beaucoup souffert de notre immaturité de l’époque.

Après beaucoup d’engueulades, d’éloignement, d’incompréhension, de colère, de rancœur, de tristesse, nous continuons à prendre des nouvelles l’une de l’autre. Le pardon (pour elle et pour moi) vient peu à peu. C’est l’amitié tâtonnante qui peut-être un jour sera forte à nouveau (jamais autant que dans le passé heureusement). Un processus en reconstruction donc.

En bref, J’ai donc de sacrés bons amis. Pour qui j’ai énormément de respect, d’amour et de gratitude. Je ressens aussi une immense fierté à avancer dans la vie à leur côté aujourd’hui, je peux même dire qu’ils sont aussi ma famille. Je sais que je peux compter sur eux en cas de coup et je sais qu’ils pourront toujours compter sur moi dans les moments difficiles. Au final, en amitié, le plus important, c’est de trouver des personnes différentes de soi (pour la tolérance et l’ouverture d’esprit) mais avec qui l’on partage suffisamment de choses pour que le respect et l’affection qu’on leur porte soit plus fort que tout le reste.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :