Mon jardin (pas si) secret...,  Posons les mots

Malentendante

Malentendante. Voilà le mots que j’ai envie et besoin de poser aujourd’hui mes petits chats. 


Un héritage familial qui a fini par se réveiller

Je l’avais déjà évoqué dans un précédent article, ma grand-mère maternelle était profondément malentendante puisqu’elle était sourde depuis son enfance. 

De manière plus générale, dans ma famille, plusieurs femmes ont également des problèmes d’audition légers ou importants et je ne déroge pas à la règle puisque je suis moi-même atteinte de surdité légère à moyenne. L’origine de cette perte d’audition n’est pas encore déterminée à l’heure où j’écris cet article et je ne sais pas si elle le sera un jour. Mais les faits sont là, je suis moi-même malentendante. 

Si ma perte d’audition a pointé le bout de son nez quand j’étais enfant, ce n’est qu’au début de ma vie d’adulte, alors que j’étais à la fac, que j’ai commencé à ressentir une vraie gène par rapport à cela et que le suivi par un ORL s’est mis en place. 


Ma surdité au quotidien

Une fois la surdité réveillée, il a fallu apprendre à vivre avec. Pour l’instant, j’ai de la chance, ma surdité n’est pas sévère. Elle m’empêche de comprendre distinctement tout ce que l’on me dit mais grâce à des appareils auditifs, elle ne constitue pas encore un gros handicap pour moi.

Certes, je ne comprend pas (ou rarement), quand l’on chuchote à côté de moi. Pareil quand l’on me parle sans être dans la même pièce. Certes, lorsque je suis en présence de plusieurs personnes tenant plusieurs conversations à la fois, de préférence assez fortes (coucou les repas de famille, soirées entre amis et restaurants bruyants), je peine à comprendre ceux qui s’adressent à moi. 

Mais encore une fois, pour l’instant, ma surdité est « juste » légère à modérée (selon l’oreille). Donc même si je n’entends et ne comprends pas tout, je peux encore communiquer avec les autres et évoluer dans le monde sans trop de souci. Mes appareils auditifs m’aident d’ailleurs beaucoup.

J’ai également appris, sans vraiment le faire exprès, à lire sur les lèvres, ce qui m’aide beaucoup pour suivre les conversations. 

Et puis, ma perte d’audition représente tout de même un avantage (si, si, je vous jure). Etant hypersensible, les bruits perçants/agaçants/agressifs sont une source de stress pour moi. Ma surdité me permet d’être moins sensible aux bruits puisqu’ils sont atténués pour moi, ce qui est très pratique. Surtout quand l’on travaille avec des enfants. Lorsqu’il y a des moments de tension ou d’excitation au travail, ça m’évite ainsi d’être tout de suite incommodée. 


L’acceptation

Jusqu’à présent je n’ai pas vraiment eu de difficulté à accepter cette surdité. Peut-être parce qu’elle n’est pas encore assez importante pour réellement me placer en posture de « personne handicapée » ? Peut-être parce que plusieurs de mes proches sont dans cette situation et que cela m’aide à relativiser et mieux accepter une réalité que je ne peux changer ?

Je n’ai pas la réponse. Toujours est-il que mon hypersensibilité a été plus dure à accepter que ma perte d’audition. Peut-être qu’un jour, ma surdité va sévèrement dégénérer et que j’aurai plus de mal à le vivre mais pour l’instant, ce n’est pas le cas. 

J’ai la chance d’avoir été appareillée dès que la gêne est devenue plus importante. J’ai la chance d’avoir des proches concernés et sensibilisés qui prennent en compte cela quand ils sont avec moi. J’ai la chance d’avoir un travail où ma surdité n’est pas (encore) un problème. 

Cela joue beaucoup dans l’acceptation. Cela ne fait que peu de temps que j’emploie le mot « malentendante » pour me définir (parmi d’autres choses). Pas parce que je n’acceptais pas la réalité, plutôt parce que cette réalité était encore faible. Maintenant que mon déficit d’audition prend plus de place dans ma vie, je m’autorise à employer le terme adéquat. Et comme pour l’hypersensibilité, ça fait du bien. De comprendre peu à peu qui l’on est et comment tous ces mots posés permettent de savoir où l’on veut aller.



Et vous, quels sont les mots que vous aimeriez poser sur le papier (ou ailleurs) ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :