Un Bisounours heureux
Mon jardin (pas si) secret...

Aujourd’hui, j’ai besoin de votre aide

Coucou les petits chats. Aujourd’hui, on se retrouve pour un article très sérieux. Parce qu’aujourd’hui, j’ai besoin de vous.


L’humanité se meurt

Si vous suivez un peu l’actualité, vous le savez, le monde va mal. Ou en tout cas, ne va pas bien. 

L’humanité est en danger. La planète et ses habitants meurent à petit feu.

La violence, le racisme, l’homophobie, l’intolérance et le rejet de la différence gagnent toujours plus de terrain.

Si nous continuons de faire l’autruche, la situation ne fera qu’empirer.

Mais vous me connaissez, je ne suis pas une éternelle pessimiste, loin de là même.

C’est pour ça qu’aujourd’hui, j’ai besoin de vous.


Nous pouvons faire mieux

Parce que je crois à la bienveillance, au partage, à l’échange. Je crois à la générosité, à l’entraide, à la solidarité. 

Je suis de ceux qui pensent que l’humanité peut être belle et sage. 

Je suis de ceux qui pensent que l’Homme n’est pas juste là pour saccager cette planète.

Je suis de ceux qui ne perdent pas espoir et qui croient que l’on peut encore changer les choses. Que même si les dommages sont déjà grands, on peut encore avancer sur le chemin du mieux.

Nous pouvons faire mieux.

J’ai la chance de travailler dans un environnement où la bienveillance devient la norme. Où l’écoute, l’attention, le respect et le partage sont quotidiens.

J’ai la chance d’avoir des collègues et des amis attentifs et bienveillants.

J’ai la chance de pouvoir échanger, discuter, partager tous les jours avec mes proches.

Et surtout, j’ai la chance d’expérimenter la bienveillance au quotidien avec les enfants. 

J’ai la chance de voir que c’est une méthode qui porte ses fruits.


Ne sous-estimez pas le pouvoir de la bienveillance

Chaque jour, je prend le temps d’écouter les enfants, les parents et mes collègues.

Chaque jour je m’adapte aux enfants, à leur rythme et leur individualité.

Chaque jour je leur montre comment faire autrement que par la violence.

Chaque jour je leur apprend que les mots sont plus efficaces que les gestes. 

Que verbaliser son ressenti et accepter celui de l’autre peut changer beaucoup de choses.

Et ça fonctionne. 

Combien d’enfants se sont apaisés dans mes bras quand j’ai pris le temps de leur expliquer la situation ? De leur poser les bonnes questions ? De leur laisser l’espace pour s’exprimer ?

Le résultat n’est pas parfait mais les progrès sont énormes.

Vous vous demandez où je veux en venir ?

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de la bienveillance. Et surtout, ne sous-estimez jamais votre propre pouvoir.


Vous avez le pouvoir de changer les choses

Parce que c’est vous qui avez le pouvoir. Le pouvoir de changer les choses et de faire toujours mieux. 

Et c’est pour ça que j’ai besoin de vous.

Quand rien ne va plus, que je ne vois plus que le verre à moitié vide et que je broie du noir, il me suffit d’un moment riche en amour et en bienveillance pour aller mieux. Pour me sentir invincible, forte et puissante. Pour repartir au front, plus déterminée que jamais à changer le monde en mieux, ou du moins, à apporter ma pierre à l’édifice.

C’est aussi pour ça que j’ai lancé ce blog. Pour partager avec vous sur de multiples sujets. Pour réfléchir à l’écologie, au féminisme. Pour parler de handicap, d’hypersenbilité. Parce que comme le dit un célèbre proverbe :

« Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Et depuis l’ouverture de Lumos, Yoda & Petits Chats, j’ai l’impression d’être plus réfléchie dans mes actes et paroles. J’ai envie de parler de choses inspirantes et de partager ma bienveillance et mes espoirs avec vous. 

J’ai l’impression d’avoir changé ma façon de faire et de penser. 

J’ai l’impression de contribuer, à ma (toute) petite échelle au changement.

Et si moi je peux le faire, alors pourquoi pas vous ?


La bienveillance appelle la bienveillance. 

Alors aujourd’hui, s’il vous plaît, je vous demande d’essayer.

Essayez, aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain, de recevoir et partager cette bienveillance, ce respect, cette écoute.

Mettez en avant la solidarité, l’empathie et la générosité.

Souriez à l’autre et tendez-lui la main quand il en a besoin.

Parce que c’est nous qui pouvons changer les choses.

Nous les petites mains de ce monde. 

Et pas les grands hommes (et femmes) au pouvoir qui sont bien trop hauts dans leur bulles dorées pour comprendre vraiment la réalité. 

Et bien sûr, notre espoir le plus grand, ce sont les enfants. Ceux qui vont bâtir le monde de demain.

Alors montrons leur l’exemple. Apprenons leur toutes ces belles valeurs. Transmettons-leur nos savoirs, nos connaissances et notre bienveillance. 

Toutes ces valeurs trop mises de côté ces derniers temps et qui, pourtant, sont les seules à pouvoir nous sauver.

Aidez-moi, s’il vous plaît, à croire que rien n’est perdu et que l’on peut encore, changer les choses.

Signé : Nin‘, un bisounours heureux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :