Ciné-Séries,  Film

Mes plus belles claques au cinéma

3 – Inception

Je ne suis pas sure qu’il soit vraiment nécessaire de le présenter celui-là. Film de Christopher Nolan sorti en 2010 avec (entre autres) Ellen Page, Marion Cotillard et Leonardo DiCaprio, il a beaucoup fait parler de lui notamment à cause du dénouement qui laisse le spectateur sur sa faim.

Inception est un film au scénario d’une grande imagination est d’une grande intelligence. Tout s’imbrique à la perfection et nous semble d’une logique imparable.

On retrouve des scènes d’action à couper le souffle, des réflexions pertinentes et parfois dérangeantes, visuellement il est magnifique, bref une pépite. 

Et puis bien sûr…la fin ! C’est le premier film où je me suis rendu compte du pouvoir que l’on pouvait accorder au spectateur. Dans Inception, c’est les spectateurs qui décident (ou du moins essayent) et c’est terriblement grisant et frustrant à la fois. Parce qu’une fois notre décision prise, on a envie d’être rassurés dans notre conviction. On veut que le réalisateur, le scénariste ou je sais pas qui nous dise « Oui, tu as raison, l’histoire se termine bien de cette façon-là. » Mais ils ne le font pas. Alors on en parle avec plein de gens, on argumente, on décortique chaque scène. Mais on ne sait jamais vraiment. Et on reste seul avec nos espoirs. Sans certitude. Et ça, c’est fort.

[Personnellement je pense que la toupie tombe. Et vous ? Vous êtes dans quelle équipe ? Team toupie qui tombe ou toupie qui tourne indéfiniment ?]

Pour ceux qui ne connaissent pas, la bande-annonce est ici.


2 – Shutter Island

Avant de découvrir Inception au cinéma, j’ai découvert Shutter Island. On y retrouve (encore) Léonardo DiCaprio (qui a définitivement fait de très bons films cette année-là), habilement dirigé par Martin Scorsese.

Et bon dieu ce film ! Une tuerie aussi !

De base, je suis une grand passionnée des films policiers, des enquêtes, des énigmes et compagnie. Avec cette histoire, on partait donc très bien. 

Et alors la suite… du grand art. L’ambiance est flippante à souhait, le suspens ne s’absente jamais et les acteurs sont vraiment épatants. 

Je ne suis pourtant pas une grand fan de Leonardo DiCaprio mais il faut avouer qu’il est quand même sacrément doué. Et Mark Ruffalo est excellent aussi. 

Et bien sûr, une fois de plus, ce qui m’a achevée, c’est la fin. Le plot twist final qui nous coupe le chiquet. Je ne l’avais pas vu venir ce dénouement. Je l’ai trouvé tellement beau, brillant et triste ! Se faire balader pendant tout le film pour en arriver là…j’ai dû le regarder une deuxième fois ensuite pour accuser le coup et prendre conscience du génie du scénario.

Shutter Island c’est ce genre de films qui passe deux heures à construire une histoire de folie (tout en semant quelques indices par ci par là) et qui déconstruit tout en quinze minutes pour te prouver ta naïveté et ton absence de jugement. 

La bande-annonce est .


1 – Mister Nobody

« Chaque vie est la bonne. Le chemin qu’on empreinte est toujours le bon chemin. Tout aurait pu être n’importe quoi d’autre, et cela aurait eu tout autant de sens. »

« On ne peut pas revenir en arrière ; c’est pas facile de choisir, il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas, tout le reste est possible. »

« Aux échecs, on appelle ça le zugzwang. Quand le seul coup valable pour s’en sortir, serait de ne pas jouer… »


Je ne pouvais pas vous parler de ce film sans vous partager d’abord une citation qui le représente. Et je ne pouvais pas vous parler de ce film sans vous partager les trois citations qui le définissent le mieux.

Et de manière générale, je peux difficilement vous parler de ce film sans tout gâcher. Mr Nobody est un film dont on ne peut pas parler tant que notre interlocuteur ne l’a pas vu. 

Pour ma part, j’ai découvert Mr Nobody au cinéma à sa sortie en 2010 et ça a été la plus grande claque cinématographique de ma vie. Aujourd’hui encore, je ne ne me lasse pas de cette histoire, de ces personnages, de cet univers. Mr Nobody, c’est mon coup de foudre cinématographique à moi. LE film que j’aime et j’aimerai toute ma vie. Parce qu’il est d’une beauté et d’une philosophie sans égale. 

L’histoire de base est assez simple, les parents de Némo se séparent et Némo doit choisir entre partir vivre avec sa mère ou rester vivre avec son père. De ce choix va découler toute l’histoire. Je n’en dis pas plus car déjà là, j’ai l’impression d’en avoir dit trop. 

Je n’ai qu’un conseil : regardez ce film ! Il est disponible sur Netflix et sûrement en DVD et en streaming. [Conseiller à ses lecteurs d’utiliser le streaming, bravo Nin hein… :p]

Vraiment, si vous le pouvez, regardez-le. Au premier visionnage, vous risquez de ne rien comprendre et d’être très déstabilisé. Ce fut mon cas. Je l’ai regardé tellement de fois avant de vraiment en saisir toute la beauté. Mr Nobody est l’un de ces films qui vous fait soudainement devenir poète/philosophe/grand sage, qui vous coupe le souffle et vous prend aux tripes. C’est mon film préféré absolu de toute les temps. Celui qui m’a rendu follement passionnée de cinéma. J’espère qu’il fera chavirer votre cœur comme il a bouleversé le mien.

La bande-annonce est ici, mais vous pouvez tout autant aller le regarder directement pour garder la surprise dans son intégralité.


Voilà donc, mes petits chats, les trois plus belles claques de ma vie au cinéma. A ce jour, aucun film ne m’a remuée et passionnée autant que ceux-ci l’ont fait. Je ne désespère pas de compléter cette liste un jour. Je compte d’ailleurs sur vous pour partager en commentaires vos plus belles claques à vous. Et en attendant le prochain article, je vous envoie pleins de bisous.


[Je m’aperçois en relisant cet article que ces trois chefs-d’oeuvre sont tous sortis en 2010. L’année de ma seconde où je suivais l’option « cinéma-audiovisuel » et où j’ai eu la révélation de ma passion pour le 7ème art. Coïncidence ? Je ne crois pas !]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :