Ciné-Séries,  Film

Top 9 des meilleures romances adolescentes

Coucou les petits chats ! La semaine dernière on se retrouvait pour parler des meilleures comédies romantiques de tous les temps. Aujourd’hui, on continue sur cette lancée avec les meilleures romances adolescentes, aussi connues sous le noms de teen-moovies.

[ALERT : il s’agit d’un genre très particulier, à priori plutôt pour les adolescents ou jeunes adultes mais j’invite tout le monde à en regarder un de temps en temps. Se rappeler à quel point les problématiques adolescentes sont des obstacles insurmontables à cette époque ne fait de mal à personne.]

On va encore m’accuser d’écrire un article niais mais tant pis. Je suis une Bisounours je vous rappelle !

Je ne suis pas une fan absolue des teen-movies. Ce n’est pas le genre cinématographique dont je raffole le plus. Mais quand j’en découvre un de qualité, j’avoue que je prend plaisir à me replonger dans cette ambiance bon enfant que sont les années lycées et les questions existentielles de l’adolescence.

Trêve de blabla, voici le top des teen-movies que j’ai préféré regarder.


9 – The Last Song

Je vois déjà vos tête d’ici là. Oui oui, un film avec Miley Cyrus, je sais. Mais croyez-moi, il mérite de figurer dans ce top. 

Une adolescente traversant une période difficile depuis le divorce de ses parents renoue avec son père le temps d’un été. Elle va apprendre à re-découvrir son père, se re-découvrir elle-même et va même tomber amoureuse.

Il s’agit d’une histoire dramatique qui ne se termine pas aussi bien qu’on pourrait le croire. Rien qu’en regardant la bande-annonce, j’ai failli lâcher une petite larme.

Ce que j’aime beaucoup dans ce film, au-delà des musiques qui sont très belles, c’est la sincérité qui s’en dégage. Ronnie, l’héroïne doit faire face à pas mal de choses et elle réagit avec la sensibilité et l’impulsivité typique de l’adolescence.

Bref un beau film que je vous recommande vivement, rien que pour découvrir Miley Cyrus dans un genre différent de d’habitude.

La bande-annonce est ici.


8 – The duff

Au lycée, surtout aux Etats-Unis, les élèves se répartissent dans des cases bien définies : geek, athlète, gothique, intello, etc.

Quand Bianca apprend, bien malgré elle, qu’elle fait partie des duff (faire-valoir, servant à valoriser ses amies, notamment auprès des garçons), elle décide de tout faire pour renverser ce système.

Cette comédie de 2015 rassemble tous les éléments du teen-movie : une fille lambda, un garçon populaire mignon, la fille populaire jalouse, etc.

Le résultat est assez agréable à regarder malgré le nombre de clichés assez important.

La bande-annonce est .


7 – LOL

Très critiquable comme sélection, je sais. Mais Lol est définitivement un teen-movie, qui plus est, assez réaliste.

La vie de lycéenne de Lola. Ses amours, ses ami(e)s et ses emmerdes. Les prises de tête adolescentes, les petites embrouilles qui deviennent des questions d’ordre national et auxquelles les parents ne comprennent rien, tout ça, tout ça quoi.

J’ai bien aimé ce film quand je l’ai regardé. On retrouve un peu tout ce qui fait la difficulté de l’adolescence. Avec notamment l’importance considérable que l’on accorde à des événements qui deviendront tellement futiles une fois adultes.

C’est pas un chef d’oeuvre d’une qualité absolue, c’est pas le meilleur film jamais réalisé. Mais ça reste agréable et rigolo à regarder. 

Bonus : un joli clin d’œil avec Sophie Marceau que l’on avait découvert dans La Boum et que l’on retrouve ici en mère de famille qui doit survivre à la crise d’ado de sa fille. Ça rajoute un truc en plus je trouve.

[La version américaine, Lol USA, est disponible sur Netflix].

La bande-annonce est ici.


6 – La boum 1 & 2

Je vous parlais de Sophie Marceau un peu avant, voilà le film qui l’a révélée au grand public.

Le quotidien de Vic, 13 ans, que les histoires d’adultes n’intéressent pas et qui ne pensent qu’à sa première boum, aux garçons, aux amis. Bref la vie d’une jeune adolescente à Paris.

Les deux films sont sortis en 1980 et 1982 ce qui donne un petit côté vintage fort appréciable. Les musiques sont super et le tout donne une ambiance très douce, très…années ’80 quoi. 

Je suis tout de suit tombée amoureuse de Vic (son naturelle, sa candeur, sa coupe de cheveux toute choupi) et encore plus de Poupette, sa grand-mère.

J’aime beaucoup le fait de découvrir la suite des aventures de Vic dans le deuxième volet. 

Venez visionner la bande-annonce ici.


5 – A tous les garçons que j’ai aimés

Un inédit de Netflix sorti en 2018 que j’ai regardé quelques temps après sa sortie et que j’ai adoré.

Lara Jean est en dernière année au lycée. Elle est assez réservée et se contente de suivre le cours tranquille de sa vie sans trop prendre de risque, trop effrayée par ce qui pourrait arriver dans le cas inverse.

Depuis toujours, lorsqu’elle tombe amoureuse, elle s’empresse d’écrire une lettre au garçon de son cœur pour extérioriser les choses et parce qu’elle ne sait pas faire autrement. Ces lettres sont soigneusement cachées dans sa chambre jusqu’au jour où sa petite sœur décide de lui donner un coup de pouce et de les poster. 

L’imprévu va alors faire son entrée dans la vie de Lara Jean.

Ce film est vraiment une très belle réussite du teen-moovie. Le personnage de Lara Jean, tout en naïveté et en timidité, est très attachant. 

Les « clichés » du teen-movie dont je parlais pour The Duff (mec populaire mignon, fille populaire rivale, personnage de fille un peu lambda) sont bien présents mais pas choquants. L’histoire est originale et, même si la fin est assez prévisible, le résultat est plaisant à regarder.

Venez découvrir la bande-annonce .


4 – Tke Kissing Booth

Encore un film inédit Netflix et beaucoup de qualité ici aussi.

Elle et Lee sont meilleurs amis depuis leur plus tendre enfance. Pour assurer la longévité de leur amitié, ils ont un ensemble de règles à respecter. L’une d’elle, essentielle, est que les relations amoureuses avec un membre de la famille de l’autre sont interdites.

Sauf que Lee a un grand frère, Noah, dont Elle est tombée amoureuse au fil du temps. Et forcément, ça va tout compliquer.

S’il y a une chose que l’on ne peut définitivement pas enlever à Netflix, c’est la qualité de son contenu. Ce teen-movie renouvelle le genre en abordant sous un nouvel angle les relations amicales et amoureuses au lycée. Car si l’amitié entre Lee et Elle est au centre de l’histoire, Elle n’oublie pas de rappeler à son ami, et au spectateur, que la seule règle qui devrait exister est celle du bonheur de l’autre. Une amitié ne peut pas être viable si elle empêche chacun d’accéder à son bonheur.

J’ai trouvé ce propos particulièrement fort et j’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Lee et Elle (puisqu’un volume 2 devrait voir le jour d’ici peu).

La bande-annonce est ici.


3 – Juno

Un classique du genre, indémodable.

Juno, 16 ans, est une lycéenne qui se la joue dure et forte mais qui traverse les mêmes doutes et angoisses que les jeunes gens de son âge.

Après une relation sexuelle (qui a eu lieu car Juno s’ennuyait), elle tombe enceinte et se décide à faire adopter son enfant par un couple repéré dans les petites annonces du journal.

Plus la date du terme approche, plus Juno va devoir se montrer courageuse et mature.

J’ai beaucoup aimé ce film qui, si je ne me trompe pas est l’un des premiers à aborder le thème de la grossesse à l’adolescence. Il est assez lent et poétique et les obstacles que doit surmonter Juno changent un peu (mais pas trop) de ceux qu’on retrouve d’habitude dans les teen-movies et lui apportent une certaine fraîcheur. 

Venez voir la bande-annonce par .


2 – Easy A

Un des premiers teen-movies de ma vie. Ma découverte d’Emma Stone (qui est au niveau d’Emma Watson dans mon coeur, c’est dire), bref un coup de coeur. 

Suite à un enchaînements de mensonges et malentendus, Olive, lycéenne californienne, devient la cible d’une rumeur qu’elle peine à contrôler. L’ensemble des personnes fréquentant son lycée est désormais persuadé qu’elle a perdu sa virginité. Olive devient la cible de Marianne, croyante et très religieuse, qui veut la faire rentrer dans le droit chemin. Plutôt que de rester victime de cette rumeur, Olive décide de jouer avec cette étiquette de garce pour mieux la contrôler.

J’aime tellement ce film. Ce n’est pas pour rien qu’il se retrouve sur la deuxième marche du podium. 

J’aime les musiques, l’ambiance, le ton décalé, Stanley Tucci qui joue le père d’Olive et que j’adore, l’intelligence d’Olive…tout dans ce film me fait adorer cette fille forte et qui, n’ayons pas peur de le dire, a une sacré paire d’ovaires. Parce que le lycée, c’est pas une partie de plaisir permanent. Oser prendre les choses comme ça, je trouve ça assez admirable. Olive a le courage que je n’ai pas eu au lycée et je trouve ça très inspirant.

Bref, j’adore ce film et je pourrai en parler des heures !

Pour découvrir la bande-annonce, c’est par ici.


1 – Virgin Suicides

Je ne pouvais pas mettre un autre film sur la première marche. J’ai découvert ce chef-d’oeuvre de 2000, (le premier long métrage de Sofia Cooppola) assez tardivement même si j’en avais entendu parlé depuis un moment. Je rechignais du fait de son caractère dramatique mais mon chéri a fini par me convaincre de le regarder avec lui tant il l’aimait. Et pour une fois que c’était lui qui voulait partager son amour inconditionnel pour un film, je ne pouvais pas refuser.

Dans une banlieue américaine, Cécilia Lisbon, jeune fille de 13 ans tente de se suicider. Suite à cela, le narrateur et ses amis vont peu à peu développer une douce obsession pour Cécilia et ses quatre sœurs aînées. 

Je ne développe pas plus ce résumé pour la bonne raison que je ne sais comment le faire.

Virgin Suicides est le portrait cynique de l’adolescence dans une famille américaine religieuse et bourgeoise. Il s’agit de l’adaptation d’un roman (que je n’ai encore jamais lu mais qui figure sur ma liste de livres à découvrir un jour) de Jeffrey Eugenides.

C’est mon chéri qui m’a fait aimé ce film. Il me la vendu comme une petite pépite et il avait raison. Pour reprendre ses mots, les musiques collent à la perfection à cette ambiance triste, tragique et le résultat est d’une brutalité assez impressionnante.

Il ne s’agit clairement pas du plus joyeux des teen-movies mais sans aucun doute du plus beau et du plus puissant.

Visionner la bande-annonce juste .


Voilà les petits chats, un aperçu des teen-movies que j’aime regarder (encore et encore). N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous avez pensé de cette sélection et si vous connaissiez ce genre cinématographique.


On se retrouve dimanche à 18h pour un article un peu plus sérieux et mercredi prochain à 18h30. Je vous parlerai de mes plus belles claques au cinéma 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :