Image officielle de la série, trouvée sur le site allocine.com
Ciné-Séries,  Série

Winter is finished…

Coucou les petits chats. Bon, voilà, ça y est. Game of thrones, c’est terminé.  Et je ne pouvais décemment pas vous épargner quelques mots sur l’ultime saison de cette série emblématique (quoi qu’en dise les rageux).

Oui, oui, je vous vois venir « Mais enfin Nin’, ça fait déjà plus d’une semaine que la série est finie ! Sérieux tu pouvais pas écrire ça avant ? Tu remues le couteau dans la plaie ! Gnia gnia gnia… ».

Déso pas déso, la période de deuil fut plus longue que prévue.

Blague à part, j’avais juste des examens donc pas le temps.

Maintenant que j’ai terminé ma formation, je suis prête pour publier du contenu en masse. [T’as la ref’ ou pas ?]

Bref, GoT c’est terminé, alros voilà quelques mots sur cet univers impitoyable.

 

Une initiation au monde formidable des séries télés

J’ai découvert Game of thrones un peu par hasard. Un ami de mon chéri était en plein visionnage de la saison 4 quand nous avons débarqué chez lui. Il nous a plantés devant les premières minutes du premier épisode de la série pour aller prendre une douche et ce qui devait arriver arriva : on a voulu regarder la suite.

En l’espace d’un mois à peu près, on a dévoré les trois premières saisons puis on s’est ajoutés aux foules de fans qui attendaient chaque semaine un nouvel épisode de la saison 4.

De la mort de Ned Stark aux noces pourpres, de l’audace d’Arya à la poisse de Sansa, plus question de louper une seule miette de ce show phénoménal.

Nous ne regardions pas tant de série que ça à cette époque et c’est Game of thrones qui nous a fait prendre conscience de cette vérité fondamentale : une bonne série c’est tout aussi bien qu’une bonne saga littéraire ou un bon film sur grand écran. Et parfois, c’est même beaucoup mieux !

Je ne reviendrai pas en détails sur les évènements de cette série qui a été maintes et maintes fois décortiquée par plus passionnés que moi. Non, mon but aujourd’hui est de rendre un petit hommage à cet univers dantesque, à ses personnages complexes et ses paysages grandioses.

Game of thrones m’a non seulement donné le goût de la découverte de nouvelles séries mais m’a aussi permis de tomber en amour des Stark, de Tyrion Lannister, Varys et tant d’autres. Au travers de leurs aventures, j’ai eu le souffle coupé, les larmes aux yeux, l’envie de botter des c**, de me rouler sous ma couette avec mon chat ou de sauter au plafond. Aujourd’hui c’est terminé. Les arcs narratifs de tous les personnages sont désormais bouclés. Il est donc temps de dire au revoir à cet univers qui m’a tant plu et fasciné.

Mais je ne terminerai pas cet article sans un petit bilan de cette ultime saison bien sûr !

 

Un coup de foudre qui a failli s’échapper

Comme je l’ai dit, je suis très rapidement tombée amoureuse de cette série et de l’univers imaginé par George R. R. Martin. J’ai d’ailleurs acheté les livres afin d’avoir la version originale de cette grande épopée. 

Malgré les petits couacs de la saison 7 [la téléportation de Gendry puis celle de Daenarys lors de la première baston contre les marcheurs blancs, tu l’as ?], j’étais plus qu’excitée à l’idée de découvrir enfin le dénouement final !

Et j’avoue que ça été un peu la douche froide. N’ayons pas peur des mots, je fais partie de ceux qui pensent que cette saison a été bâclée. Où est passée l’action ? La richesse des dialogues ? La complexité des personnages ? Les nuances ? La finesse ? L’essence même de cette série quoi ?

Comme d’autres avant moi, j’ai été déçue de certaines scènes et certains dénouements. La bataille contre les marcheurs blancs ? Désastreuse. La séparation Jon/Ghost avec à peine un regard ? Nul. La mort de Cersei et Jaime ? Belle et logique si on veut mais manquant sacrément de punch tout de même.

Heureusement, il y a quelques éléments qui m’ont permis de quitter Game of thrones avec satisfaction. J’ai adoré l’épisode The bells où l’on voit enfin le côté sombre de Daenarys prendre le pas sur sa raison. [Bah oui parce que même si elle était badass et prometeuse, on sentait que son égo et son ambition démesurés finiraient par devenir un problème…]

J’ai aussi globalement bien aimé l’épisode final, The Iron Throne. Le rythme était très rapide, un peu trop même. Mais le sort des personnages me convient parfaitement. [En même temps, tous mes personnages favoris sont en vie et en bonne posture, je vais pas en plus me plaindre].

Arya part sur les routes, Jon retrouve Ghost et le grand nord, Sansa est sacrée reine du nord (plus belle évolution de la série de mon point de vue), Samwell et Tyrion s’allient pour conseiller Bran le rompu, nouveau roi des 7 royaumes. Il ne m’en fallait pas plus pour être en paix avec cet univers.


Au revoir Game of thrones

Je ne pense pas qu’on se reverra de sitôt. J’ai peu d’espoir de pouvoir bientôt lire les 3000 pages promises par George R.R Martin et, à l’exception du potentiel spin off sur les explorations d’Arya, les séries dérivées à venir autour de l’univers de Westeros ne m’intéressent pas.

Merci donc Game of thrones (et tout ceux qui l’ont fait vivre) de m’avoir fait vibrer pendant 8 saisons. Tu resteras toujours dans mon coeur comme l’une des plus belles séries de notre époque.


Je m’en vais sans regret me perdre dans d’autres paysages, avoir le souffle coupé par de nouvelles intrigues, laisser les émotions m’envahir face à d’autres récits, me laisser bercer par de nouvelles musiques et faire la rencontre de nouveaux personnages. 

Promis, je ne t’oublierai pas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Donnez votre avis ici !

%d blogueurs aiment cette page :